Profitez de 20% de remise avec le code SOLDES20 jusqu'au 23 juillet 2024 !

27 mars 2024

Quel matelas anti acarien choisir pour sa santé ?

matelas-anti-acarien

De nombreuses personnes sont allergiques aux acariens. Ces petits animaux sont même à l’origine de 45 % des allergies connues. Elles concernent un tiers des français et entraînent des troubles respiratoires, des problèmes de peau ou oculaires. Les acariens sont partout dans les maisons. Et la chambre à coucher est un des endroits où ils s’épanouissent le plus. Il est donc indispensable de favoriser l’hygiène de sa literie et d’opter pour un matelas anti acariens qui aidera grandement à réduire les risques allergènes.

entretien-literie-4

Comprendre la nature des acariens et les risques associés

C’est quoi un acarien ?

Les acariens sont des arachnides (ils possèdent 8 pattes articulées) et sont invisibles à l’œil nu. On peut en recenser plus de 50.000 espèces différentes dont les acariens domestiques que l’on retrouve principalement dans notre literie. Leur taille se situe entre 0,10 et 0,70 mm Ce sont des ovipares, car les femelles pondent des œufs qui se transforment en larves, puis en nymphes pour enfin atteindre le stade adulte. Les acariens vivent entre 2 et 3 mois et se reproduisent très rapidement. Une femelle en pleine forme est capable de pondre entre 20 et 80 œufs en quelques semaines.

Où et comment se développent les acariens ?

Les acariens apprécient la chaleur, l'humidité et l'obscurité que leur apportent nos lits. Les acariens trouvent un environnement optimal (microclimat) dans la literie où le contact est le plus étroit entre l'homme et l'acarien. Les acariens se développent quand certaines conditions sont rassemblées. C’est notamment le cas quand le taux d’humidité se situe entre 65 et 80 % et que la température est comprise entre 20 et 30°C. Ils ne peuvent pas survivre dans des endroits trop secs. C’est notamment la raison pour laquelle ils sont particulièrement rares au-dessus de 1.500 mètres d’altitude, car l’air ambiant manque d’humidité. C'est aussi la raison pour laquelle les acariens meurent en automne dans les régions avec un climat sec et froid, comme c'est le cas en montagne.

Les acariens vivent dans l’eau ou les sols. D’autres apprécient et se développent dans la poussière. Les acariens dits domestiques se nourrissent de la sueur humaine de nos squames (nos peaux mortes, nos poils, nos morceaux d’ongles, etc.) que nous perdons (tous) quotidiennement (de 0.5 à 1.5 mg). Cela permet de nourrir plusieurs milliers d'acariens pendant plusieurs mois. C’est pourquoi il n’est pas vraiment surprenant de les retrouver en très grand nombre dans notre literie. Ils s’épanouissent dans nos oreillers et nos matelas.

 Leur cycle de vie est habituellement de 2 à 4 mois. Si l'humidité passe en dessous de 55 %, les acariens meurent. Les acariens sont présents toute l’année mais il y a recrudescence en automne et en hiver car les maisons sont chauffées et moins aérées.

femme-qui-se-mouche-au-lit

Les allergies aux acariens

Les acariens représentent la seconde cause d’allergie, tout de suite après les pollens. L'allergie aux acariens se manifeste le plus souvent sous forme de rhinite (inflammation de la muqueuse nasale avec obstruction nasale, écoulement, éternuements et démangeaisons) ou d'asthme. Les allergies provoquées par les acariens sont des allergies dîtes de contact et sont causées par l’inhalation de leurs déjections lorsqu’on les respire. Les selles se dessèchent et se transforment en poussière. L'allergie aux acariens n'est pas seulement due aux acariens eux-mêmes (morts ou vivants), mais aussi aux selles qu'ils produisent (en moyenne plus de 20 selles par jour).

Un taux d’humidité supérieur à 85 % et les conditions sont réunies pour leur prolifération. Les acariens se nourrissent alors 5 fois plus ce qui a pour conséquence de multiplier la quantité de leurs déjections. Leurs excréments et leur décomposition lorsqu’ils meurent se transforment en poussière qui s’avère dangereuse pour les muqueuses nasales et les bronches et finissent par provoquer des allergies. Les personnes allergiques aux acariens domestiques ont une qualité de vie inférieure car elles peuvent être très fortement incommodées, ce qui entraîne une incidence sur leur sommeil. Ces allergies peuvent être d’ordre respiratoire et se traduire par des bronchites, des rhinites, des crises d’asthme. Ce sont parfois des allergies cutanées qui peuvent intervenir par simple contact et provoquer eczéma, rougeurs, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke ou choc anaphylactique. Ou des affections oculaires avec des conjonctivites allergiques qui provoquent des yeux rouges et larmoyants.


Les matelas anti acariens

Par défaut, un matelas est un vrai nid à microbes. Les acariens et les bactéries trouvent dans notre literie un endroit propice à leur prolifération. La solution consiste alors à opter pour un matelas dont les matériaux sont naturellement hypoallergéniques.

Pourquoi choisir un matelas anti-acariens ?

Si vous souffrez d’allergies dues aux acariens et que vous ne prêtez pas attention à la composition de votre matelas, vous prenez le risque d’être très rapidement dérangé. Il est donc en ce cas indispensable de choisir un matelas anti acariens, pour éviter notamment les crises d’urticaire ou avoir de l’eczéma.

Il n’existe pas en tant que tel de matelas anti-acariens, mais certains modèles sont plus adaptés que d’autres. Il s’agit notamment des modèles composés à partir de matériaux hypoallergéniques et qui disposent parfois de traitements anti-acariens.

Quel matelas pour une personne allergique aux acariens ?

Entre les démangeaisons, le nez qui coule et les marques laissées sur la peau, les allergies ne sont pas vraiment agréables. Et souvent, nos maux sont causés par notre literie. Si la composition de votre matelas n’est pas adéquate, vous aurez beaucoup de mal à contrôler et à réduire vos allergies. Vos nuits seront incomplètes et votre sommeil sera lourdement impacté. La solution ? Choisir le bon matelas.

homme-malade-qui-se-mouche

Les matelas hypoallergéniques

Si vous êtes une personne allergique, votre choix devrait naturellement se porter sur des matelas hypoallergéniques.

C’est quoi un matelas anti-allergique ?

Un dormeur passe en moyenne un tiers de sa vie à dormir une moyenne de sept heures de sommeil par nuit. Un matelas bénéficie d’une durée de vie moyenne de dix ans. Pendant votre sommeil, votre corps transpire, produit des sécrétions, laisse des peaux mortes et se débarrasse des produits cosmétiques utilisés pendant la journée. Un matelas anti allergique est une literie spécifiquement conçue pour éviter ce type de problème. Ceci, grâce à une aération optimisée qui empêche l’humidité de stagner. Un matelas anti allergique s’assainit de lui-même plus facilement par l’augmentation de sa température et une optimisation de son séchage en profondeur pour éradiquer plus facilement les intrus qui ont tendance à venir le coloniser.

Pourquoi c’est indispensable ?

Un matelas classique, quelle que soit sa qualité, ne permet pas d’échapper à la prolifération de ces hôtes indésirables. L’humidité produite durant la nuit s’installe au plus profond de votre literie et favorise la multiplication des acariens et des bactéries. On peut toujours retarder l’échéance, mais en aucun cas l’éviter. La seule issue consiste à opter pour un matelas anti-acariens adapté qui élimine naturellement une partie des intrus indésirables. Un matelas anti allergique traite naturellement le problème des bactéries et des acariens, sans utiliser de produits douteux et sans laisser de particules allergènes résiduelles.


Quel est le pire matelas pour une personne allergique aux acariens ?

Les matelas à ressorts sont des matelas assez classiques, car ils sont disponibles depuis des années. Ce sont cependant les matelas les moins adaptés pour les personnes qui souffrent d’allergie. En raison de leur constitution, leurs ressorts offrent de nombreuses cavités qui vont héberger des acariens, peaux mortes, poussières, etc. La cavité interne du matelas à ressorts forme un incubateur pour les acariens où s’accumulent leurs excréments et les cellules de peaux mortes. L’idée est alors de préférer des matelas avec un noyau solide.

De même, les matelas en mousse ne sont en réalité pas forcément très adaptés comme matelas anti-acarien. Ils favorisent moins l’installation à long-terme des acariens comme le font les modèles à ressorts, mais ils ne sont pas naturellement anallergiques.

homme-qui-se-gratte

Quels sont les meilleurs matelas anti-acariens ?

Les matelas en latex sont sans conteste les modèles les plus adaptés pour lutter contre la prolifération des acariens et, par extension, contre les allergies qu’ils provoquent. Ils sont en effet de très bons matelas anti-acariens car le latex est une matière naturellement hypoallergénique.

Le matelas en latex naturel est un excellent choix si vous souffrez d’allergie. Grâce à son garnissage alvéolé, il permet à l’air de circuler naturellement à l’intérieur du matelas. La chaleur et l’humidité sont plus facilement évacuées, ce qui empêche les acariens de se développer. Qui plus est, le latex naturel dispose de propriétés hypoallergéniques intrinsèques.


Que faire en complément pour lutter contre les acariens ?

En dehors d’acheter un matelas anti-acariens grâce à sa composition, vous pouvez investir dans d’autres articles de literie pour lutter encore plus efficacement. Les housses anti-acariens sont notamment très plébiscitées pour empêcher la prolifération de ces indésirables. Ces housses sont généralement des protège-matelas enveloppants qui viennent entourer le matelas dans son ensemble. Cela offre une étanchéité optimale pour éviter que les acariens s’installent dans la matelas et sur son coutil. Les housses anti-acariens peuvent être traitées ou non contre les nuisibles… à voir en fonction de vos préférences et de votre sensibilité face à ces éventuels traitements chimiques.

coline

Coline