Profitez de 20% de remise avec le code SOLDES20 jusqu'au 23 juillet 2024 !

10 juin 2024

Comment bien choisir son oreiller en 6 points ?

dormeur-0

Le choix de l'oreiller joue un rôle prédominant dans la qualité de votre sommeil et votre santé en général. Comme pour les matelas, les oreillers ne doivent pas être pris au hasard. Plusieurs critères entrent dans leur choix : confort, composition, budget, durée de vie, position quand vous dormez… Pour vous accompagner dans ce choix, nous vous proposons de prendre en compte déjà ces 6 points :

  1. Votre position de sommeil

  2. Épaisseur de l’oreiller

  3. Fermeté de l’oreiller

  4. Prenez en compte vos allergies

  5. Qualité et durée de vie

  6. Essais avant achat

dormeur (7)

Explications supplémentaires pour le choix de l’oreiller

Les six points évoqués ci-dessus constituent une base solide pour orienter votre décision sur le type d’oreiller à choisir. Avant toute chose, notez qu’il existe diverses formes d’oreillers (rectangulaire, carrée, ergonomique, étoile…) avec des garnissages variés (ouate, plumes et duvet, mousse à mémoire de forme, flocons de mousse, etc).

C’est justement l’étude de ces critères qui vous permettront de privilégier (ou de mettre de côté) certaines formes ou technologies d’oreiller.

  • Tenez compte de votre position de sommeil : vous devez choisir un oreiller qui convient à votre position de sommeil. Par exemple, si vous dormez sur le ventre, un oreiller plat est recommandé, tandis que si vous dormez sur le dos ou sur le côté, un oreiller plus épais est préférable.

  • Choisissez la bonne épaisseur : la hauteur de l'oreiller doit permettre à votre tête et à votre cou de rester alignés avec votre colonne vertébrale. Si l'oreiller est trop plat, cela risque d’entraîner des douleurs dans le cou. À l’inverse, un oreiller trop épais peut causer des douleurs dans les épaules.

  • Considérez la fermeté : la fermeté de l'oreiller dépend beaucoup de vos propres goûts. Si vous préférez un oreiller moelleux, choisissez un oreiller en plumes et duvet ou à mémoire de forme. Si vous préférez un oreiller plus ferme, certains oreillers synthétiques en ouate ou en mousse sont plus appropriés.

  • Prenez en compte les allergies : si vous souffrez d'allergies, choisissez un oreiller hypoallergénique, comme les oreillers en latex ou ceux en duvet traités.

  • Évaluez la qualité : pour choisir un oreiller, il faut aussi étudier la durabilité et les options d'entretien. Un oreiller se change tous les deux ans environ pour conserver un confort optimal, mais vous pouvez le garder plus longtemps.

  • Essayez l'oreiller avant d'acheter : si vous craignez d’acheter un oreiller sans l’essayer, vous avez toujours l’option de l’essayer dans l’un de nos magasins.

dormeur-18

Choisir son oreiller passe aussi par le niveau de fermeté

Parmi les éléments essentiels à étudier, le niveau de fermeté a une importance capitale. Si un oreiller est trop ferme pour vous, vous risquez de ressentir une gêne, voire des douleurs, au bout de quelques nuits. Bien que les préférences personnelles soient à prioriser, d’autres points peuvent vous aider à choisir le niveau de fermeté de l’oreiller.

Par exemple, la position de sommeil prédominante que vous adoptez est un indice très pertinent. Un oreiller ferme s’adresse plutôt aux dormeurs sur le dos ou sur le côté. Une fermeté medium convient particulièrement bien à ceux qui préfèrent dormir sur le côté pour un bon alignement de la colonne vertébrale. Enfin, les personnes qui se positionnent sur le ventre aimeront plutôt un oreiller moelleux.

Les matériaux de garnissage ont aussi un rôle dans la fermeté de l'oreiller. Par exemple, les oreillers à mémoire de forme offrent un soutien assez enveloppant tandis que les oreillers en plumes ou en duvet ont tendance à être souples. Quant aux oreillers en ouate ou en latex, ils offrent des niveaux de fermetés très variés, du très moelleux au très ferme.

De plus, comme pour la plupart des éléments de literie, la morphologie joue un rôle dans le choix de la fermeté. Les individus avec une plus grande masse corporelle peuvent préférer un oreiller plus ferme pour un soutien adéquat, tandis que d'autres trouveront plus de confort avec des modèles plus souples.

Bien entendu, les personnes souffrant de problèmes de santé comme des douleurs au cou ou aux épaules doivent prendre en considération ces facteurs dans le choix de la fermeté de leur oreiller. Un soutien approprié peut contribuer à atténuer certaines douleurs. Si besoin, consultez un professionnel de santé pour qu’il vous guide dans le choix de l’oreiller.

dormeur (5)

Quel est le mieux entre un oreiller ferme ou moelleux ?

Difficile de répondre à cette question tant il y a de circonstances à prendre en compte : position de sommeil, morphologie, problèmes de santé… Le choix de la fermeté dépend principalement de vos préférences personnelles. Il n'y a pas de réponse universelle entre choisir un oreiller ferme ou moelleux.

Il est toujours possible de vous orienter vers un oreiller plus ou moins ferme en fonction de certains éléments. Si vous préférez vous sentir soutenu et avoir un bon maintien de la tête et du cou, un oreiller ferme est préférable. À l’inverse, si vous recherchez une impression de douillet et d’enveloppement, privilégiez un confort moelleux.

Nous avons déjà évoqué la fermeté d’oreiller à choisir en fonction de votre position de sommeil, mais un rappel ne fait pas de mal : 

  • vous dormez sur le dos : oreiller du moelleux au ferme, avec une préférence pour le ferme pour bien soutenir.

  • vous dormez sur le côté : oreiller du moelleux au ferme, avec plutôt un soutien medium de préférence.

  • vous dormez sur le ventre : oreiller moelleux.

En fin de compte, le meilleur oreiller pour vous est celui qui vous permet de dormir confortablement toute la nuit et de vous réveiller sans douleurs ni raideurs. Certains oreillers sont également réglables fermeté ou épaisseur ; une option idéale si vous êtes indécis.

coline

Coline